Ne perdez pas votre temps

Les millions et les milliards de dollars… dès que vous entendez ça dans nos conversations usuelles, sortez de la réunion et ne perdez pas votre temps.

Un “investisseur” qui va investir des milliards chez vous, déclaration que j’entends souvent chez beaucoup qui veulent aller vite et brûler des étapes, c’est à priori pas sérieux du tout, la vaste majorité du temps.

Vous savez pourquoi? Juste à en parler avec autant de légèreté, nous démontrons sans le vouloir ou le savoir que nous ne respectons pas l’argent. C’est vrai pour l’investissement public, c’est autant vrai pour l’investissement privé.

Soyons conséquents, mesurés et responsables…, commencez par investir 1$ de votre poche, rentabilisez-le, vous verrez combien c’est dur d’atteindre millions et milliards de dollars.

Ne pas confondre ambitions à chimères : c’est la voix de la sagesse d’affaires.

Conseil de M. Yves Kabongo, homme d’affaires congolais

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avec les jeunes de sa communauté

Toujours proches de la population, Eli Wandja le Zérahïque a entrepris ce week-end un travail communautaire avec plusieurs jeunes pour assainir l’avenue kamina, dans la commune de Ngaliema.

Pour rappel, Eli Wandja le Zérahïque est aussi un homme politique dans la même optique que le Parti Politique ENVOL dont il est cadre, il milite pour la réduction de trains de vie des institutions de l’État et crois personnellement à la force qui émane de la diversité.

By le Zérahïque

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jordan Nankomo, sur les traces de la grandeur

Jordan Nankomo est un entrepreneur social et économique congolais. Président du Réseau Talents d’entrepreneuriat et CEO du Magazine Talents d’entrepreneuriat. Il débute son parcours d’entrepreneur en 2013 où il est créateur et manager des projets dans l’entreprise BI-SOFT. Quelques temps après, il démissionne pour créer sa propre structure au nom de talents d’entrepreneuriat. Grâce à sa détermination et à l’encadrement, Junior Muela, coordinateur du Mouvement de sans emploi, les opportunités s’ouvrent à lui et il rencontre plusieurs autorités.

En 2020, il crée l’ACADÉMIE PRO, une entreprise de communication et de marketing. Actuellement, il est conseillé stratégique de la FNJEC et Initiateur de forum d’innovation des jeunes entrepreneurs congolais, en sigle FIJEC.

Jordan Nankomo est un passionné de l’entrepreneuriat et accompagne plus de 158 jeunes dans la recherche de bailleurs de fond, opportunités d’affaires, formation sur l’entrepreneuriat et lobbying.

Jordan Nankomo : Faire preuve de passion est une bonne chose, mais il est également essentiel de définir efficacement cette passion à l’intérieur d’un cadre structuré. Vous devez prendre du recul et réfléchir à l’orientation que vous voulez donner à votre entreprise au cours des mois à venir.

Écrit par Eli le Zérahïque

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’immense pouvoir que possède Bolloré sur les médias

Petit rappel sur l’immense empire de Bolloré , il possède Canal +, Cnews, C8 donc TPMP, Europe 1, Paris Match, Le JDD et HAVAS.
Le dernier est moins connu du grand public mais c’est bien l’une des plus grandes armes de pression médiatique que possède bolloré, je vous explique.

Pour contrôler ce qu’un media publie, il y a 2 moyens : le premier c’est de racheter le media en question, comme ça vous contrôler tout ce qui est dit et peut être dit, c’est ce qu’a fait bolloré avec TPMP et Cyril Hanouna ou avec CNEWS Mais l’autre moyen est plus vicieux et c’est ce que fait Bolloré avec HAVAS.

HAVAS s’occupe de gérer l’intermédiaire entre les annonceurs de pubs et entre les médias, c’est cette entreprise qui prend contact avec les marques pour proposer de mettre de la pub sur demande de tel ou tel media. Et la pub c’est ce qui fait vivre un media, si il y a plus de pub le media ne gagne plus d’argent et meurt. On a posé les bases, maintenant voyons quand un media qui n’appartient pas à Bolloré dit du mal de Bolloré :

En 2014, Le Monde publie un article qui critique la gestion de Bolloré en Afrique, mettant en lumière une affaire d’abus de pouvoir. Bolloré va répondre fermement et va via le groupe HAVAS suspendre les publicités qui devaient paraître dans Le Monde. Résultat : Le Monde ( numéro 1 des journaux en France ) a perdu, selon ses dirigeants, autour de 10 à 12 millions d’euros. Une sorte de menace et de message à tout ceux qui voudraient fouiner dans les affaires de bolloré, il coupera les vivres de chaque media qui lui est défavorable.

Derek Mendès

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment garder le contrôle de votre entreprise après une levée des fonds ?

Au cours de mes échanges avec des ami(e)s et ceux qui sollicitent mes conseils, j’ai remarqué que la plupart de personnes préfèrent solliciter du crédit auprès des banques pour concrétiser leurs projets plutôt qu’un partenariat. Ils préfèrent avoir une dette plutôt que de s’associer par peur de perdre la gestion de l’entreprise ou l’entreprise elle-même. Un ami m’a dit récemment, j’ai un projet et j’ai besoin d’argent. Je refuse de solliciter un partenariat de l’un de mes aînés parce que je risque de travailler pour lui et non pour moi. Malheureusement c’est ce que pense la majorité de personnes qui ont des projets et qui se plaignent que les banques n’ octroient pas du crédit auprès des jeunes entrepreneurs pendant que la majorité d’entre eux n’ont ni gages qui peuvent servir de garantie, ni parrain qui peut se porter garant pour le prêt. Raison pour laquelle plusieurs projets ne verront jamais le jour.

La plupart de grands icônes dans le monde des affaires ne possèdent pas 100% des participations de leurs entreprises. Il décide de céder des parts pour agrandir le capital de la structure et permettre les financements des différents projets au sein de l’entreprise.

Bien que Marc Zuckerberg fondateur et PDG de Facebook, il ne possède pas entièrement la totalité d’actions de son entreprise. Il a dû céder la plupart des actions pour atteindre ses objectifs, pour des raisons financières. La même chose pour Amazon, pour Alibaba. Il y a des gens qui ne voudront pas te faire un prêt, ils voudront avoir leurs parts du gâteau. Certaines grandes entreprises que nous connaissons, n’ont pas forcément un seul actionnaire. Il est vrai que l’on ne laisse pas n’importe qui avoir accès à son capital raison pour laquelle il est important de consulter un Expert pour t’accompagner dans tes différents démarches et t’aider à atteindre tes objectifs.

Partenariat

• Quand un particulier sollicite des participations de votre entreprise, il est important de se renseigner sur lui, de connaître la source de ses revenus et de comprendre la nature de ses activités
• Avoir un expert en matière d’affaires ou conseil juridique pour vous accompagner durant la période de négociation
• l’élaboration du contrat de partenariat et du nouveau statut de l’entreprise doivent vous permettre de garder le pouvoir des décisions sur votre entreprise.
• Les deux parties doivent être satisfaites du contrat
• Ne soyez pas surexcités à l’idée de recevoir de l’argent, réfléchissez bien et prenez votre temps de peur que vous preniez de mauvaises décisions.

Pour finir, une bonne élaboration de vos statuts est une garantie de pouvoir garder le contrôle de votre entreprise après une levée des fonds auprès de vos partenaires.

Écrit par Eli le Zérahïque

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vernissage du livre Toko Voter Te

Les Éditions du Grand Lac ont annoncé ce mardi 1 novembre 2022, le vernissage de la pièce de théâtre Toko Voter Te de Ol’s Kakenge.

Il est à signaler que l’activité se tiendra le 19 novembre 2022 à la médiathèque de l’institut français de Kinshasa à partir de 14H30. L’entrée est ouverte à tout public amoureux de la littérature et ami de belles lettres. Durant la dite activité, de son échanges entre auteur et public seront au rendez-vous. La recension sera faite par l’éditeur de cette maison d’édition, la modération par Ben Kamanda, a confié Aminata Azzura, secrétaire générale de ladite maison d’édition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rishi Sunak, nouveau Premier Ministre du Royaume-Uni

Seul en lice pour succéder à Liz Truss, Rishi Sunak, d’origine indienne, devient le premier homme politique issu d’une minorité ethnique à accéder au poste de Premier ministre au Royaume-Uni. Une première qui marque l’aboutissement d’un processus encourageant l’inclusion au sein du parti conservateur, même si beaucoup reste à faire.

Petit-fils d’immigrés d’origine indienne, cet ancien banquier réputé pour sa force de travail est ainsi le premier non-Blanc à prendre la tête d’un pays qui, fut un temps, régnait sur le pays d’origine de sa famille.

L’accession de Rishi Sunak au poste de Premier ministre semble couronner les efforts du Parti conservateur pour présenter des profils plus divers, un processus entamé sous l’ancien Premier ministre David Cameron.

Eli le Zérahïque

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Guerre de M23: Au moins 23 mille déplaces entre jeudi et le dimanche 23 octobre 2022 (ONU)

Au moins 23.000 personnes ont fui les combats qui opposent l’armée congolaise aux rebelles du M23 depuis le jeudi 20 et ce dimanche 23 octobre 2022 en territoire de Rutshuru (Nord-Kivu) dans l’Est de la République démocratique du Congo.

C’est ce que note l’organisation des Nations Unies au travers la Coordination des Affaires humanitaires en RDC, OCHA.

D’après cette agence onusienne, parmi ces personnes déplacées, l’on noté au moins 2.500 autres qui elles, ont traversé la frontière ougandaise suite aux récents affrontements dans les localités de Rangira, Rwanguba et Ntamugenga ces 4 derniers jours.

« On estime qu’au moins 23.000 personnes ont été déplacées suite au dernier combat qui a éclaté le 20 octobre entre l’armée congolaise et les combattants du M23. Cette reprise des hostilités risque de restreindre l’accès humanitaire dans certaines zones, notamment à Ntamugenga et Kalenga. OCHA et les partenaires humanitaires surveillent la situation pour mieux évaluer l’ampleur de ces mouvements et répondre aux besoins de nouveaux déplacés » a écrit cette Organisation Humanitaire dans un document ce lundi Matin

Par ailleurs, OCHA se déclare inquiète de la relance des hostilités alors que le seul territoire de Rutshuru compte à ces jours plus de 396 mille personnes qui se sont déplacées suite aux conflits armés qui secouent la contrée.

Par ailleurs, OCHA redoute que la fermeture de la route Rutshuru-Goma (Nord-Kivu) qui est d’une grande importance économique conduise à de nouveaux obstacles à l’acheminement de l’aide humanitaire aux civils qui sont dans le besoin à Rutshuru-Kiwanja.

Depuis maintenant trois jours, les forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) sont en pleine opération de riposte contre les atrocités commises par les terroristes du M23, dans le territoire de Rutshuru notamment, dans les agglomérations de la localité de Rangira avec une intensification dans plusieurs villages du groupement de Jomba au Nord-Kivu.

Ce cycle d’intenses combats entre les forces loyalistes et le réseau des terroristes, perturbent le plan établi par le gouvernement et ses partenaires dans le rapatriement des réfugiés congolais vers la RD Congo.

Victoire Muliwavyo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Émirats Arabes Unis ont émis une interdiction de visa pour 21 pays d’Afrique

Les Émirats arabes unis ont suspendu jusqu’à nouvel ordre l’émission de visas de 30 jours pour les congolais Camerounais, congolais, Nigérians et 19;autres nationalités souhaitant se rendre à Dubaï, avec effet immédiat.

Dans un avis adressé aux partenaires commerciaux,y compris les agences de voyages,les autorités ont déclaré que toutes les demandes devaient être rejetées. De nombreuses personnes, en particulier des Africains cherchant à travailler aux Émirats arabes unis, principalement à Dubaï.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Début de démolition des constructions anarchiques au cimetière de Kinsuka

 » Nous sommes venus démolir toutes les constructions anarchiques (érigées sur le site du cimetière de Kinsuka à Kinshasa). Et nous allons le faire sans indemnisation. Les gens qui auront perdu leurs maisons ne seront pas indemnisés », prévient Gentiny Ngobila, qui était accompagné du commandant de la Police/Kinshasa, le Général Sylvano Kasongo.

« Un cimetière avant d’être occupé doit être d’abord désaffecté. Le cimetière de Kinsuka n’a jamais été désaffecté. Ce cimetière est fermé, parce quil est plein. Pour le désaffecter, il faut au moins 50 ans après l’enterrement du dernier corps », rappelle le gouverneur de la ville de Kinshasa.

Qui « met en garde les chefs coutumiers. Ils n’ont aucun droit de vendre les terres ».

Réhabilitation des ancêtres

« Nous devons respecter nos morts. Malheureusement, les chefs coutumiers en complicité avec certaines personnes ont vendu les terrains où étaient enterrés nos compatriotes. On ne peut pas accepter cette profanation des tombes de nos ancêtres. Nous les avons réhabilités pour qu’ils reposent veritablement en paix », estime Gentiny Ngobila.

« J’exprime un sentiment de respect dû aux morts. Il y a des inciviques qui ont érigé des constructions anarchiques sur ce site du cimetière de Kinsuka. Lors de mon dernier passage j’avais promis que je passerai pour la démolition de toutes ces constructions anarchiques. Cette opération va continuer. Nous allons continuer dans d’autres cimetières dont Kimbaseke et Kasavubu », prévient le gouverneur de la ville de Kinshasa.

Barick Buema

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page